Cours gestion gratuits

Apprendre la gestion avec de meilleurs cours.

Méthodes fondées sur la demande

Ce concept a été élaboré par les économistes pour décrire et mesurer l’influence du prix de vente d’un produit sur le volume de ses ventes, toutes choses étant égales par ailleurs. L’élasticité relative e de la demande D par rapport au prix P est donnée par la formule:

e = Δd/d / Δp/p

Autrement dit, la valeur du coefficient d’élasticité est donnée par la variation (en pourcentage) de la demande; provoque- par une variation de 1% du prix de vente. Exemple Au prix de 100 millimes, un produit a des ventes mensuelles de 1 000 unités. Au prix de 110 millimes, ses ventes tombent à 850 unités. L’élasticité de la demande, entre 100 et 110 millimes, est donc de:

L’élasticité peut être négative, nulle ou positive :

  • e < 0: cela signifie que la demande diminue lorsqu’on augmente le prix; il s’agit dans ce cas de l’effet économique de frein à l’achat.
  • e = 0 : la demande est constante quel que soit le prix; les exemples d’une telle inélasticité sont rares, mais la demande de certains produits comme le pain, les cigarettes ou l’essence s’en rapprochent.
  • e>0 : une augmentation du prix conduit à une augmentation de la demande; ces cas exceptionnels s’expliquent généralement soit par l’effet d’image, soit par l’influence qu’exerce le prix sur la propension des distributeurs à pousser un produit.

Il est à noter qu’il y a des élasticités atypiques ; le prix et la demande varient dans le même sens (Automobiles de luxe, Tableaux, Parfum…). Ces élasticités atypiques sont dues soit à l’effet de snobisme (le bien a une forte leur de signe social – effet de Veblen) soit l’effet qualité (la qualité attendue est directement liée au prix). La demande varie en sens inverse. Cependant, cette variable est inégale selon les produits. Cette variation se mesure par le coefficient d’élasticité de la demande par rapport au prix.

Laisser un commentaire

Cours gestion gratuits © 2014-2016