Cours gestion gratuits

Apprendre la gestion avec de meilleurs cours.

L’histoire de l’Union européenne

La moderne Union européenne est le résultat direct d’une détermination parmi les politiciens européens pour prévenir de futurs conflits violents en Europe après la Seconde Guerre mondiale. L’objectif initial était de lier les pays en forgeant la coopération industrielle et économique plus étroite. Depuis lors, les responsabilités de l’UE ont augmenté en réponse à de nouveaux défis et de nombreux autres pays ont rejoint.

1950: Le ministre français des Affaires étrangères Robert Schuman propose d’intégrer les industries du charbon et d’acier de l’Europe occidentale . Cela conduit au Traité de Paris, la création de Communauté européenne du Charbon et d’acier (CECA), en 1951, avec six membres: la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et l’Allemagne de l’Ouest.

1957: Les mêmes six pays signent des traités de Rome, créant la Communauté économique européenne (CEE) et la Communauté européenne de l’énergie atomique (EURATOM). Ils commencent la suppression des barrières commerciales entre eux et se déplacent vers la création d’un «marché commun».

1967: Les institutions de la CEE, CECA et EURATOM sont fusionnés pour former un seul ensemble d’institutions: la Commission européenne, du Conseil européen et du Parlement européen (avec des membres choisis initialement par les parlements nationaux).

1973: le Danemark, l’Irlande et le Royaume-Uni rejoignent la Communauté européenne.

Histoire de l'UE

1979: Les premières élections directes au Parlement européen ont lieu, avec les électeurs dans chaque État membre de l’UE qui choisissent les membres.

1981: La Grèce rejoint la Communauté européenne (CE).

1986: le Portugal et l’Espagne rejoignent la Communauté européenne. L’Acte unique européen est signé par les gouvernements de l’UE, qui prévoit la création d’un marché unique dans lequel les personnes, les biens, les capitaux et les services peuvent circuler librement autour de la CE.

1992: Le traité de Maastricht est signé, la création de l’Union européenne et l’introduction de nouvelles formes de coopération entre les gouvernements des États membres – par exemple, en matière de défense et de la justice et les questions relatives aux affaires intérieures. Les dirigeants européens conviennent également de créer une Union économique et monétaire, avec une monnaie unique gérée par une Banque centrale européenne, au sein d’une décennie. Le marché unique est officiellement terminé, mais beaucoup de travail reste à faire pour que la promesse de la libre circulation des personnes, des biens, des capitaux et des services une réalité.

1995: l’Autriche, la Finlande et la Suède rejoignent l’Union européenne (UE).

1999: La monnaie unique européenne – l’euro – est officiellement lancé et 11 États membres de l’UE adoptent comme leur monnaie officielle, formant ce qu’on appelle la zone euro.

2001: la Grèce rejoint la zone euro. Le traité de Nice est signé, introduit des réformes des institutions de l’UE de se préparer à l’élargissement de l’Union avec l’admission de dix nouveaux États membres en 2004.

2002: L’euro devient une réalité le 1er Janvier, lorsque les billets et pièces en euros remplacer les monnaies nationales dans 12 des 15 pays qui sont membres de l’UE: Allemagne, Autriche, Belgique, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal et l’Espagne. Une «convention sur l’avenir de l’Europe» est lancé, avec 105 membres représentant les gouvernements nationaux et aux parlements des États membres et des pays qui attendent d’adhérer à l’UE, la Commission européenne et le Parlement européen.

2003: La convention se termine et soumet son projet de «traité établissant une Constitution pour l’Union européenne» aux dirigeants européens. gouvernements des États membres commencent les négociations sur les propositions.

2004: Dix nouveaux pays adhèrent à l’UE, dont huit d’Europe centrale et orientale. Ils sont: Chypre, la République tchèque, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, la Pologne, la Slovaquie et la Slovénie. Les dirigeants européens parviennent à un accord sur le traité constitutionnel, qui réunit tous les traités de l’UE précédents en un seul document et apporte des modifications à la façon dont l’Union fonctionne. Les dirigeants européens soutiennent ces changements sont nécessaires pour faire en sorte que l’Union puisse continuer à fonctionner efficacement comme il grandit. États membres ont deux ans pour ratifier le traité constitutionnel. Comme avec tous les traités de l’UE, il ne peut entrer en vigueur si elle est approuvée par les 25 États membres.

2005: Référendums ont lieu sur le traité constitutionnel dans quatre pays: le Luxembourg et l’Espagne vote en faveur, mais la France et le vote des Pays-Bas contre. Les dirigeants européens lancent une «période de réflexion» pour examiner la meilleure façon de procéder à la lumière des Aucun vote.

2006: En Juin 2006, 15 des 25 États membres de l’UE ont ratifié le traité. Le Conseil européen approuve un calendrier pour décider quoi faire ensuite. Il appelle à:

  • Les dirigeants de l’UE à adopter une déclaration politique énonçant les valeurs et les ambitions de l’Europe et confirmant leur volonté commune de les concrétiser, lors d’une cérémonie pour commémorer le 50 ième anniversaire de la fondation de l’UE le 25 Mars de 2007.
  • L’Allemagne, qui exerce la présidence de l’Union au cours du premier semestre de 2007, de présenter un rapport aux dirigeants de l’UE lors du Conseil européen Juin évaluer l’état des discussions sur le traité constitutionnel et explorer les options possibles pour l’avenir.
  • Une décision finale sur la façon de procéder à prendre d’ici la fin de l’année 2008.

Laisser un commentaire

Cours gestion gratuits © 2014-2016